Hebdomadaire d'information
 
Volume 41 - numÉro 3 - 11 septembre 2006
 Sommaire de ce numéro
 Archives de Forum

capsule science

Le 11 septembre a-t-il sign la mort des gratte-ciels?

En dtruisant les gigantesques tours du World Trade Center il y a cinq ans, les terroristes islamistes ont attaqu un des symboles les plus puissants de larchitecture humaine. Les architectes ont-ils renonc depuis btir des gratte-ciels? Dans les mois qui ont suivi lattaque, certains observateurs ont suggr que ctait peut-tre la fin des gratte-ciels, mentionne Grard Beaudet, directeur de lInstitut durbanisme. On voquait la vulnrabilit de ces btiments et la scurit des usagers. Pas facile dvacuer rapidement des milliers de personnes de trs hauts immeubles, que ce soit la suite dune menace terroriste ou dun tremblement de terre. Lavenir ne leur a pas donn raison. En fait, on construit toujours en hauteur, particulirement en Asie.

M. Beaudet explique que les gratte-ciels ont exerc une influence majeure sur la configuration des villes. Surtout depuis les dconvenues de King Kong accroch lEmpire State Building. Dans lhistoire humaine, il faut remonter aux grandes cathdrales et aux pyramides pour trouver des uvres aussi extravagantes. Mais il y a une arrogance risque aller toujours plus haut. Les terroristes lont bien dmontr.

Cest Chicago qui, la fin du 19e sicle, a hberg les premiers gratte-ciels. Cette mtropole, considre comme un grand laboratoire urbain, a rig des immeubles en hauteur la suite du grand incendie qui a ravag une bonne partie de la ville en 1871. Par la suite, lhorizon des grandes villes amricaines est devenu de plus en plus gomtrique. Les gratte-ciels de New York auront un effet dentrainement considrable sur les architectes urbains du sicle suivant. Montral ny chappera pas: deux tours de 8 et de 10 tages seront construites la fin du 19e sicle sur la place dArmes, suivies par le clbre immeuble de la Sun Life. Lrection de la Place-Ville-Marie, dessine par I. M. Pei dans les annes 50, confrera Montral son profil rsolument nord-amricain.

Deux innovations techniques ont rendu possible ldification des gratte-ciels, reprend M. Beaudet: la mise au point dun squelette dacier et lavnement de... lascenseur. Tant quon tait limit la pierre, on pouvait difficilement riger des structures leves, indique-t-il. a allait encore pour les flches des grandes cathdrales, mais il aurait t impossible de multiplier les tages. En dsolidarisant la structure, on permet la construction en hauteur.

Quant lascenseur, son usage est intimement li llectrification des villes. Impossible de penser gratte-ciel sans lui. Son efficacit sest amliore avec le temps. Aujourdhui, il allie confort et rapidit.

Petite devinette en passant: quel est le moyen de transport le plus achaland de la plante? Eh oui, lascenseur.

Le gratte-ciel ne sest pourtant pas impos partout. Si lAsie et lAmrique lont adopt, cette tendance ne sest pas affirme en Europe. Pourtant, lEurope des annes 20 rvait de villes verticales. Ce fantasme apparait de faon persistante dans les projets darchitecture et liconographie moderniste de lpoque. Mais cela na jamais dcoll. Peut-tre cause dune culture de lacier peu prsente en Europe, exception faite des gares, des viaducs et dune certaine tour parisienne. Et il faut dire que les projets ont rencontr beaucoup de rsistance sur le plan patrimonial. On ne voulait pas dtruire les centres historiques.

Les gratte-ciels ont connu trois moments de gloire: aprs la premire vague du 19e sicle, la seconde a eu lieu entre 1920 et 1930. Enfin arrivent les annes 50 jusqu la construction du World Trade Center, acheve en 1972. M. Beaudet signale quune nouvelle re pourrait voir le jour avec les grands projets asiatiques des annes 90. Lutilisation de murs-rideaux de plus en plus performants permet la conception de formes qui dfient limagination et la gravit.

Les propritaires du World Trade Center projettent eux-mmes dlever une tour encore plus haute que celles qui ont t rduites en cendres. Geste courageux ou imprudent? tait-il sage ou tmraire de se lancer la conqute du Nouveau Monde lpoque de Christophe Colomb? Denvoyer des hommes sur la Lune? Je crois que lhumanit a besoin de prouesses.

Le gratte-ciel attire et donne du prestige son occupant. Les loyers sont chers, mais ils trouvent preneurs. Je crois que les tours incarnent le dynamisme du capitalisme, le dpassement. De plus, les projets les plus fous envoient un message clair aux terroristes en tous genres. Ils leur disent: Vous ne nous aurez jamais.

Mathieu-Robert Sauv

Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer, version 6.0 et ultérieures, et Netscape, version 6.0 et ultérieures.